Burnout : mieux vaut prévenir que guérir.

burnoutD’après le dictionnaire Larousse, le burnout se définit comme un “ syndrome d’épuisement professionnel caractérisé par une fatigue physique et psychique intense, générée par des sentiments d’impuissance et de désespoir.”

D’après une étude de Janvier 2014 menée par Technologia , plus de 3,2 millions d’actifs présentent un risque élevé de burnout en France, ce qui en fait un mal dont aucune entreprise n’est aujourd’hui à l’abri.

En effet, si ce mal était dans les années 70 uniquement associé aux métiers du domaine de la relation d’aide – tels que les enseignants, les médecins ou les infirmières – aujourd’hui, il est reconnu qu’il touche tous les types d’emplois, de l’ouvrier au chef d’entreprise.

Les causes du burnout

Le burnout se déclenche suite à un stress constant et prolongé au travail qui peut être induit par des causes multiples et variés:

  • La surcharge de travail entrainant des journées trop longues et la pression des délais;
  • Le manque de sollicitation ou de responsabilités pouvant mener l’employé à se sentir inutile et frustré;
  • Le manque de feedback positif (récompenses, compliments) pouvant entrainer une dévalorisation du travail de l’employé;
  • Les relations sociales de l’employé avec ses collègues ou clients qui peuvent être intenses, conflictuelles ou trop exigeantes;
  • Les sentiments de perte de contrôle ou de conflits de valeurs.

Il est important de noter que tous les individus concernés par ces facteurs ne seront pas obligatoirement atteints de burnout. Cependant, des personnes trop exigeantes et perfectionnistes, ayant des attentes professionnelles peu réalistes et qui n’ont pas la capacité de prendre du recul vis à vis de leur travail sont plus susceptibles d’être sujette à un burnout.

La conjoncture économique actuelle et l’augmentation continue du chômage entrainent le développement d’un sentiment de crainte de perdre son emploi. Ceci favorise la survenue de symptômes du burnout, souvent méconnus et pris en charge tardivement.

Pour vous éclairer sur le sujet, nous avons décidé de vous présenter ces symptômes de la façon la plus claire possible afin de vous permettre de reconnaître le burnout avant qu’il n’engendre des conditions médicales sérieuses telles que la dépression ou certaines maladies somatiques.

 

Les signes annonciateurs du burnout

Les personnes qui souffrent du burnout montrent souvent des signes annonciateurs qui peuvent paraître d’une banalité déconcertante. La difficulté à déceler avec certitude les victimes du burnout provient notamment du fait que ces symptômes, pris séparément, peuvent sembler être les résultats d’autres aléas de la vie quotidienne ou simplement ne pas attirer l’attention.

Ces symptômes couvrent de nombreux aspects de la personnalité d’un collaborateur, allant de son enthousiasme à ses relations sociales.

En 1994, Burisch a analysé le burnout et a décomposé ses conséquences en sept grands types de symptômes :
1. Les signes avant-coureurs : engagement personnel plus élevé, épuisement
2. Le manque d’enthousiasme : à la fois pour le travail et pour les autres activités comme les relations sociales
3. Les réactions émotionnelles : agressivité et dépression
4. La réduction des capacités intellectuelles, de la motivation et de la créativité
5. Le repli sur soi : indifférence émotionnelle, solitude, manque d’intérêt intellectuel
6. Les réactions psychosomatiques : troubles du sommeil, problèmes de caractère sexuel, prédisposition à la maladie, comportements addictif, raideurs musculaires
7. L’épuisement : désespérance, pensées suicidaires, désespoir existentiel

Tous ces symptômes ont un impact à la fois sur le milieu professionnel mais aussi sur la vie personnelle de l’employé.

 

Comment lutter contre le Burnout en tant que manager?

Au-delà de simplement constater les symptômes annonciateurs d’un burnout de l’un de vos collaborateurs, il est important d’agir afin de s’en préserver. Il existe plusieurs comportement à privilégier et à adopter afin d’éviter de se retrouver dans cette situation.

En tant que manager, il est primordial de faire face au problème. Il est important d’éviter de le nier et de repousser la faute sur l’autre, notamment en recourant à des discours simplistes tel que “Soyez heureux d’avoir encore un emploi !”.

De même, l’utilisation des sanctions doit se faire de façon rationnelle. Leur application, bien que légitime, doit être accompagnée d’explications claires et précises. L’incompréhension d’un salarié sanctionné le conduira à analyser le problème pour essayer de trouver la cause de sa sanction et pourrait, à terme, le mettre en situation de stress émotionnel.

De la même manière, l’utilisation des différents bonus et récompenses doit se faire à bon escient. Les récompenses financières se révèlent en effet à double tranchant : elles permettent d’améliorer la performance et la motivation mais peuvent aussi favoriser le risque de burnout chez certains employés. Il est donc conseillé d’associer aux récompenses financières des récompenses émotionnelles, comme par exemple féliciter oralement un collaborateur performant, afin de maintenir un équilibre plus favorable à l’organisation.

Enfin, différentes preuves de bon sens peuvent favoriser un environnement de travail moins stressant pour vos collaborateurs. Par exemple, encourager son collaborateur à se déconnecter des smartphones et des ordinateurs portables sur son temps personnel – soirées et week-end – est une piste intéressante afin de maintenir un équilibre de vie sain.
On vous aura prévenus !

Abir RAMDANI, Xavier LESPAGNOL et Pauline DOUSSET, étudiants à l’ESSCA en M1 Management -RH, sous la coordination de Stéphane FAUVY, professeur associé en GRH à l’ESSCA.

Sources

  • http://www.burnout-info.ch/fr/
  • http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=epuisement_professionnel_pm
  • http://www.journaldunet.com/management/efficacite-personnelle/burnout/
  • http://www.santeweb.ch/santeweb/Stress/Comment_identifier_le_syndrome_du_burnout_epuisement_professionnel_et_prevenir_le_stress.php
  • https://www.youtube.com/watch?v=ZFHh8Cm9P0Q
  • http://lci.tf1.fr/science/sante/etes-vous-en-burn-out-8352344.html
  • http://www.douglas.qc.ca/info/depression-ou-burn-out
  • http://www.psychologies.com/Travail/Souffrance-au-travail/Burn-out/Articles-et-Dossiers/Burn-out-prevenir-l-epuisement-professionnel
  • http://www.burnout-info.ch/fr/burnout_causes_2.htm
  • http://www.technologia.fr/blog/wp-content/uploads/2014/04/BurnOutNouvelObs-mai2014.pdf
  • http://www.technologia.fr/blog/wp-content/uploads/2014/04/BurnOutVersiondef.pdf
  • http://cgtpurpan.reference-syndicale.fr/files/2014/05/Burn-out-Etude-clinique-et-organisationnelle-janvier-2014.pdf
Partagez cet article sur :Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn54
 

Auteur : Laure.P

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.